Une découverte fascinante! Moi-même je n'y aurais pas cru. Mais je vous laisse juger:

"Reuters - LISBONNE/ANGRA DO HEROISMO, 15h30.

"C'est sans doute la découverte archéologique la plus extraordinaire depuis la découverte de Troie par Schliemann au XIXe s." s'exclame Hannah Müller-Steinroth. Cette archéologue allemande qui dirige la Mission Germano-Chinoise d'Archéologie Atlantique (DCAAM) n'en revient toujours pas. "Voici des siècles que l'on cherchait l'Atlantide et c'est nous qui l'avons trouvé."

UNE DECOUVERTE INATTENDUE ET EXCEPTIONNELLE

On pourrait croire que cette annonce étrange, en ce jour du 1er avril, n'est qu'un canular. Il n'en est pourtant rien. L'équipe d'archéologues et de plongeurs des Pr. Müller-Steinroth et Cao Xunqi avait repéré depuis près de 10 ans, grâce à l'imagerie satellite, de curieuses taches sombres sur le plateau continental du coeur des îles Açores. En 2004, des pêcheurs avaient remonté dans leurs filets de curieuses amphores de types encore inconnu et couvertes d'inscriptions étranges rédigées en une langue inconnue. "Quand cette découverte est parvenue aux oreilles du DCAAM, nous avons fait un forcing féroce auprès du gouvernement portugais, qui a fini par nous autoriser à fouiller cette zone, sous couvert de discrétion sur nos travaux."

Aujourd'hui les fouilles sont terminées et le DCAAM du Professeur Müller-Steinroth livre ses conclusions. Celles-ci ne laissent pas de surprendre et risquent de faire grand bruit dans le monde entier. "Sous l'eau, nous confie l'archéologue allemande, nous avons trouvé une cité d'une grande beauté, avec de nombreux temples et palais.  Chose curieuse, nous n'avons trouvé aucune arme parmi les ruines, mais de nombreux objets de la vie courante en or, argent et alliages indéterminés. Des tablettes gravées ont également été découvertes en grand nombre."

Plus surprenant encore, les premières datations situent ces tablettes vers - 9000 av. J-C, soit 6000 ans avant l'invention présumée de l'écriture en Mésopotamie! "Bien sûr, nous en sommes encore à échafauder des hypothèses sur ce que nous avons trouvé, mais il est difficile de ne pas penser à l'Atlantide de Platon. Ce n'est pas à moi de dire s'il s'agit réellement de cela, mais je ne vois de quoi il pourrait s'agir d'autres. En tout cas il ne s'agit pas d'une colonie grecque ultrapériphérique, les vestiges sont bien plus anciens."

atlant
(Un des plongeurs du DCAAM près du temple n°21. Photo: Müller-Steinroth/DCAAM)

UN MYTHE VIEUX DE 2500 ANS.

Platon parle utilise en effet à plusieurs reprises ce mythe de l'Atlantide dans ses oeuvres philosophiques. Jusqu'à cette incroyable découverte, il ne s'agissait pour les sceptiques que d'un mythe littéraire et pour les chasseurs de civilisations mystérieuses d'un Eldorado innaccessible. Loin des farfelus en tous genres, ce sont les très sérieux archéologues chinois et allemands du DCAAM qui ont fini par découvrir les vestiges du mystérieux continent englouti dont les Açores ne seraient que ce qui est resté émergé.

" Bien sûr, nous ignorons pourquoi ces vestiges se trouvent sous l'eau et que nulle trace équivalente ne subsiste sur les îles Açores. C'est un des mystères et des nombreuses questions que nous aurons à résoudre. Nous avons fait l'essentiel: prouver que ce continent n'était pas qu'un mythe. Maintenant un nouveau champ d'études s'ouvre, une immense porte ouverte vers l'inconnue et une nouvelle discipline historique: l'atlantidologie" ajoute quand à lui M. Cao Xunqi, co-directeur du DCAAM.

Pour éviter que des chasseurs de trésors ou des curieux ne perturbent leur travail, les archéologues n'ont pas précisé exactement le lieu de leur découverte. Néanmoins ils ont promis que d'autres annonces seraient bientôt faites et qu'un épais rapport devrait être publié à Berlin et Pékin en décembre. Afin que chacun puisse se faire juge de l'importance de cette découverte.

Photo_187
(Une pièce de monnaie atlante trouvée dans une jarre. Photo: Müller-Steinroth/DCAAM)

Le gouvernement du Portugal n'a pas souhaité pour l'heure réagir à cette découverte réalisée sur son territoire, mais M. Carlos César, président de la région autonome des Açores s'attend à une recrudescence du tourisme cet été."