L'exposition phare au Louvre en ce moment est intitulée "Les portes du ciel, visions du monde dans l'Egypte ancienne" et est consacrée en effet à la vision de l'organisation du monde chez les Egyptiens et en particulier à leur vision de la mort et l'Au-delà.

Jusque là, rien à redire. Le propos est clair, net et précis, les objets sont plutôt bien mis en valeur dans les salles et les explications sont plutôt bonnes, adaptées à un public qui n'est pas sensé maîtriser toutes les subtilités de la métaphysique et des croyances égyptiennes. Bref tout cela est vraiment bien fait et intéressant...

egy
(Stèle de la dame Térapet, XXIIe-XXVe dynastie, 850-690 av. J-C, Musée du Louvre)

On découvre ainsi, au travers de magnifiques pièces archéologiques, très diverses, tout ce qui compose l'univers mental et la représentation du monde dans l'ancienne Egypte. Successivement on assiste à la mise en place du monde, sa création et l'importance accordée aux directions: Orient et Occident, Ciel et Terre...; puis on entre dans le monde omniprésent de la mort, avec une illustration de la vision de l'Au-delà en Egypte, son organisation, les êtres qui le peuple, au travers notamment des Livres des Morts ou des illustrations peintes sur les sarcophages. Une vitrine très intéressante se préoccupe des objets accompagnant le défunt dans son tombeau, indiquant notamment pour les différents objets, papyrus et amulettes leur équivalence en salaire moyen de l'époque. A la fortune considérable que cela représente (autour d'un an de salaire), on comprend l'importance de la mort dans le quotidien des anciens Egyptiens, et surtout l'importance de bien assurer son passage dans les mondes inférieurs. En regard de cette vitrine, la suivante présente des objets du même type mais réalisés en matériaux beaucoup moins nobles (et donc moins chers), fabriqués en série pour des classes sociales moins aisées mais tout aussi préoccupés de leur avenir post-mortem... La dernière section est moins claire dans son propos et est consacrée au temple en Egypte.

egy1
(Intérieur du sarcophage de la Dame Tanhetep, XXXe dynastie, 400-300 av. J-C, Musée du Louvre)

Bref tout cela est plutôt bien... Mais... car il y a un mais... les objets présentés sont certes magnifiques, mais proviennent à au moins 80% des collections du Louvre! Alors il faut savoir choisir, si d'aventure vous passez par là. Pour 11 euros, vaut-il mieux avoir l'entrée pour l'ensemble du musée ou pour cette seule expo d'ailleurs composée de pièces du Louvre? Bref, si l'ensemble est plutôt bien fichu, on ne peut s'empêcher de se sentir un peu arnaqué quant à la provenance des pièces. Les rares qui ne soient pas du Louvre viennent d'ailleurs soit du British, soit de Hollande, soit d'Allemagne, soit de Vienne... Rien du musée du Caire par exemple, dont les frais d'assurance et de transport justifieraient un tel tarif... Au final, avant de visiter cette expo, on doit s'interroger sur l'intérêt de payer aussi cher pour si peu de nouveauté...

egy2
(Livre des Morts du scribe Nebqed, 6,30 m. de long, XVIIIe dynastie, XIVe s. av. J-C, Musée du Louvre (non présente dans l'expo) Cliquer pour voir en plus grand.)