Toujours basés à Vienne, nous avons décidé de quitter un peu Vienne en ce jeudi 23 juillet afin de découvrir, ne serait-ce que dans ses abords, un nouveau pays, la Hongrie. Nous prenons donc le train, direction Sopron (prononcer Choprone), petite ville hongroise à la frontière autrichienne.

Vieille_ville__tour_du_feu

(Vieille ville de Sopron, Tour du Feu)

Sopron, c'est une petite ville dans une position très frontière et l'on y parle beaucoup allemand (et tant mieux vu la difficulté de la langue hongroise, qui ne ressemble à rien de connu pour nous). Pour l'empire romain, Sopron était Scarbantia; pour la monarchie austro-hongroise, c'était Ödenburg. Après la première guerre mondiale, quand s'effondre l'empire des Habsbourg, le traité de Trianon place Sopron en Autriche. Les habitants, mécontents, organisent un référendum pour refuser cette décision, et obtiennent de demeurer hongrois. Sopron, civitas fidelissima.

Colonne_de_la_peste__1701_

(Fö tér, Colonne de la peste (1701))

La vieille ville n'est pas très grosse et s'arpente tranquillement en une demie-journée à la découverte de ses principales curiosités. L'ensemble de la vieille ville est plein de charme et invite à y flâner. Plusieurs églises et lieux de cultes ornent la ville (plusieurs églises catholiques, une luthérienne, deux synagogues). La plus intéressante est sans nul doute l'Eglise de la Chèvre, ainsi appelée à cause d'un blason dont elle est frappée et qui représente une chèvre.

Eglise_de_la_ch_vre_2

(Eglise de la Chèvre, Fö tér, Sopron)

Cette église construite du XIIIe au XVIIIe s. présente une jolie décoration intérieure de différentes époques, notamment une tribune et une chaire du XVe s. Mais l'élément le plus intéressant est la salle du chapitre, une belle salle gothique dont des fragments de peintures murales demeurent. L'ensemble vaut tout à fait le détour et la dame âgée qui s'occupe sans doute bénévolement de l'endroit est très sympathique, malgré la barrière de la langue et se fait un plaisir de proposer au visiteur une plaquette traduite aléatoirement dans sa langue.

Eglise_de_la_ch_vre__salle_du_chapitre__peinture

(Eglise de la Chèvre, Salle du chapitre)

Outre les abords du Fö tér (Grand place), Sopron possède quelques autres endroits intéressants, comme le Orsolya tér, petite place ornée d'une jolie fontaine du XVIe s. et flanquée d'une maison à arcades et d'une église.

Labashaz__maison_sur_pieds___fontaine_de_Marie__16e_s

(Orsyola tér, Maison à arcades et fontaine de Marie)

La particularité de la ville est également de posséder deux synagogues médiévales. L'une est minuscule, l'autre a eu son importance autrefois. Une communauté juive (quelques familles) est attestée à Sopron dès le IXe s. mais ils ne construisent leur synagogue qu'au XIVe s., en retrait par rapport à la rue comme la plupart du temps. Expulsés de Hongrie en 1526, aucun juif ne réside à Sopron entre cette date et le XIXe s. La synagogue, devenue entre temps simple maison d'habitation, a été retrouvée dans les années 1960 et réhabilité. La visite est plutôt intéressante et permet, outre la synagogue proprement dite, d'accéder à la salle d'où les femmes suivaient le culte ainsi qu'à un bain rituel dans une petite cour.

Synagogue

(Synagogue)

En somme, notre petite escapade hongroise fut dépaysante au niveau de la langue et de la monnaie au moins et plaisante pour tout le reste. Nous en garderons un bon souvenir et l'envie de plus découvrir ce pays malgré la peur, atroce, de la langue hongroise, retorse, imprononçable et même pas indo-européenne!

Vieille_ville

(Sopron, Vieille ville)