Le dimanche, comme de juste, à peine sortis du métro, nous débutons nos visites par celle d'une église qui se trouve sur notre chemin, l'église des frères mineurs (Minoritenkirche).

Eglise_des_fr_res_mineurs__Minoritenkirche_

(Minoritenkirche, Vienne)

Cette église du XIVe, baroquisée au XVIIIe s., est aujourd'hui aux mains de la communauté italienne de Vienne et mérite un détour ne serait-ce que pour l'immense mosaïque copiant la célèbre Cène de Léonard de Vinci, qui fut commandée par Napoléon Ier. Elle abrite également d'autres oeuvres d'art intéressantes.

Nous nous rendons ensuite encore à la Hofburg, cette fois pour découvrir la Schatzkammer (Chambre du Trésor) qui regroupe les insignes et parements impériaux des Habsbourg et différents objets d'art de grande valeur, tous liés à la famille impériale autrichienne.

On peut ainsi successivement admirer les insignes utilisés lors des couronnements impériaux et royaux, que ce soit pour les souverainetés sur l'Autriche, la Hongrie, l'Empire germanique, les Etats de Bourgogne, etc...

Parmi les chefs-d'oeuvres et curiosités exceptionnelles que l'on peut y voir, on trouve la couronne de Rodolphe II, une merveille d'orfévrerie du XVIIe s.

Couronne_de_Rodolphe_II_7

(Couronne de Rodolphe II, Anvers, XVIIe s.)

On peut aussi y voir le berceau du Roi de Rome, un bel objet intéressant pour la valeur de souvenir qu'il véhicule, des accessoires servant au baptême des enfants impériaux. La collection de pierres précieuses et de joyaux de la Schatzkammer recèle également des pièces incroyables, à l'instar de cette énorme émeraude.

Emeraude

(Emeraude de 2680 carats, travail d'orfévrerie réalisé à Prague, 1641)

Après un passage devant de beaux objets d'art, notamment une dent de narval et une coupe en agathe datant du IVe s., on accède à toute la partie consacrée aux objets de culte. Très belle et intéressante (notamment un magnifique autel taillé dans de l'ambre), elle fait néanmoins presque pâle figure face aux merveilles des salles suivantes. On y trouve d'incroyables parements, dans un état de conservation exceptionnel, qui datent des rois normands de Sicile, au XIIe s.!

Manteau_de_couronnement_de_Roger_II__roi_de_Sicile__1133

(Manteau de couronnement de Roger II, roi de Sicile, 1133)

Puis on arrive à la merveille des merveilles de ce lieu déjà fascinant, la couronne impériale. Il s'agit d'un chef-d'oeuvre d'époque ottonienne, dont la base a été réalisée pour le sacre d'Otton Ier le Grand en 962! Le cintre et la croix ont été ajoutés au XIe s. Je ne trouve pas mes mots tant tout cela m'a enthousiasmé.

Couronne_imp_riale

(Couronne impériale, Xe s.)

D'autres joyaux de la même époque sont présentés ici, ainsi que la Sainte Lance, dans laquelle on voit la lance de Longinus, qui aurait transpercé le flanc du Christ. Il s'agit en fait d'une arme carolingienne du VIIIe s.

Sainte_Lance

(Sainte Lance, VIIIe s.)

Cette chambre du trésor s'achevait sur des présentations de tuniques et de tabards des ducs de Bourgogne et de leurs hérauts ainsi que de nombreux objets et colliers de la Toison d'or. Bref, cette visite à la Schatzkammer fut l'une des plus passionnantes et des plus belles de celles que nous fîmes à Vienne. Ceci dit, notre visite de l'après-midi au musée des Beaux-Arts allait également être un grand moment.

Pour accéder au musée des Beaux-Arts depuis la Hofburg, ce n'est guère compliqué. Il suffit de réussir la délicate épreuve de la traversée du Ring, ce (trop) large boulevard circulaire enserrant la vieille ville aux feux pour piétons (beaucoup) trop courts. Ensuite on parvient dans un parc où trône une gigantesque statue de Marie-Thérèse, encadrée par deux bâtiments du XIXe s. abritant respectivement le musée des Beaux-Arts et celui d'Histoire naturelle.

Statue_de_Marie_Th_r_se_devant_le_mus_e_des_Beaux_Arts

(Statue de Marie-Thérèse devant le musée des Beaux-Arts, Vienne)

Nous avons donc décidé de découvrir le premier des deux musées. Qui ne nous a, franchement, pas déçu.

Ce musée des Beaux-Arts regroupe pas mal d'oeuvres d'art majeures et au-delà même de la qualité des oeuvres présentées, on ne peut que s'amuser du côté très cohérent et tellement XIXe s. de la décoration: chaque pièce du musée est peinte et décorée selon la période des objets qu'elle expose: on trouve des peintures de type égyptien dans les salles d'Antiquité égyptienne, un plafond peint d'un "Triomphe de la Renaissance" au centre du musée, etc...

Mus_e_des_Beaux_Arts__salle__gyptienne

(Une des salles d'antiquités égyptiennes, Musée des Beaux-Arts)

On peut ainsi admirer de nombreuses merveilles des époques égyptiennes, grecques et romaines: sarcophages, sculptures et momies sont bien là, tout comme quelques bronzes magnifiques ainsi qu'une mosaïque romaine représentant Thésée luttant contre le Minotaure. Nombre de sculptures gréco-romaines sont d'une grande beauté.

DSCN5410

(Relief de Mithra, IIe s. ap. J-C)

Une salle entière est consacrée à une gigantesque collection de camées, un produit très apprécié des Romains de l'époque d'Auguste. La pièce la plus admirable en est très logiquement la Gemma Augustea, un camée taillé dans l'onyx et glorifiant le premier empereur romain.

DSCN5423

(Gemma Augustea, Ier s. ap. J-C)

Mais ce musée ne présente pas que des Antiques; la galerie de peintures nous offre un nombre incroyable de tableaux signés de peintres majeurs: Massys, Bosch, van Eyck, Gérard David, Jean Fouquet, van der Weyden, van der Goes, van Cleve, 14 toiles de Bruegel l'Ancien parmi les plus connues...

DSCN5470

(Bruegel l'Ancien, Noces paysannes, 1568-1569)

... mais aussi Jacob Jordaens, de magnifiques portraits d'Albrecht Dürer, Cranach l'Ancien, Martin Schongauer, Hans Holbein, Rubens, Rembrandt, Vermeer...

DSCN5519

(Vermeer, L'Atelier du peintre, 1665-1666)

... mais encore Titien, Bellini, Mantegna, Veronese, Le Parmesan, le Corrège, le Tintoret, Raphaël, Arcimboldo...

DSCN5558

(Arcimboldo, L'Hiver, 1563)

... et aussi le Caravage, Simon Vouet, Velazquez, Zurbaran, Murillo, Poussin, Guido Reni, Hyacinthe Rigaud, etc, etc... Bref, je n'en jette plus, mais en somme l'endroit est magnifique et mérite d'être vu par tout amateur d'art. Sans compter que les salles consacrées aux arts décoratifs étaient fermées pour travaux ce jour-là...

En somme, ce fut pour nous un dimanche très actif, consacré essentiellement à l'admiration dans deux musées magnifiques, achevé par une ballade en ville une fois la chaleur retombée et conclu par un petit restaurant le soir. Autant dire: un dimanche comme on les aime!